La naissance du rucher associatif malatavernois

Journée importante pour la toute nouvelle association “le rucher associatif malatavernois” car, en ce jour du 13 mars,  les membres étaient conviés par le responsable Jean-Marie Puel à assister à la naissance du rucher composé pour l’instant de trois ruches . Cette journée  “sur le terrain”  avait pour but de transférer les essaims de leur ruchette actuelle à 6 cadres, dans les ruches à 10 cadres afin de permettre un meilleur développement de la colonie . Ce transvasement a permis aux apiculteurs néophytes d’admirer le couvain , sorte de nurserie où se tiennent au chaud l’ensemble des nymphes, des larves et des œufs protégés par les ouvrières et, ô miracle, de découvrir la reine. Pendant cette manipulation très délicate, Jean-Marie Puel leur a expliqué le mode de reproduction, soulignant la dissociation temporelle entre l’accouplement de la reine avec une douzaine de mâles et la fécondation : l’accouplement se fait en effet à l’extérieur de la ruche puis, une fois que sa “spermathèque” est pleine, la  reine retourne à la ruche pour féconder jusqu’à 2000 oeufs par jour.  Leur évolution est ensuite différente selon la nourriture apportée aux larves : pour les femelles, si la larve est nourrie de gelée royale , elle deviendra reine mais si elle est nourrie seulement de miel ou de pollen elle sera une ouvrière. Les mâles, quant à eux, sont toujours au régime miel pollen.

D’ici  un mois,  la ruche sera pleine  et  il sera possible de récolter le miel en juillet. Rappelons que cette association, riche actuellement de 28 membres et ouverte à tous, a pour but de sensibiliser à la protection de l’environnement par la connaissance de l’abeille, de créer un lien entre les malatavernois autour de cette connaissance et de faire évoluer le label APIcité de la commune qui dispose pour l’instant d’une abeille (comme une étoile au guide Michelin !). Les trois ruches sont sur un terrain communal non loin de l’école en prévision d’une sensibilisation envers tous les écoliers malatavernois .

Concluons avec cette phrase de Victor HUGO : “La vie est une fleur, l’amour en est le miel”.